Accueil Rétrospective 2000 orientation TIC

Qui est en ligne ?

Nous avons 6 invités en ligne

Accès Membres



Les années fondatrices nous ont laissés riches d'enseignement, mais pauvres financièrement.

Les bailleurs de fonds ont jugé l'association trop jeune pour bénéficier de subventions; les aides locales nous ont été refusés parce que notre action s'inscrivait loin de l'île de France - et pourtant, elle concernait ceux d'ici et d'ailleurs; les ONG et associations tchadiennes nous ont sollicitées suite aux émissions radios et TV espérant à leurs tours résoudre cet épineux problème financier.

Les obligations de chacun ne permettant plus un investissement bénévole aussi intense que les premières années, nous avons exploré plus avant les possibilités du WEB. Les premières nuits du WEB en 1998-99 ont été un fil conducteur vers les opportunités qu'offre l'Internet.

2000-2004 : l'ère numérique au services des associations

  • Exploration des opportunités du WEB pour les communautés et pays enclavés ;
  • Formation des membres actifs aux outils de l'Internet (forum, moteurs de recherche, site WEB, emailing) ;
  • Participation à des forums électroniques sur les TICs et l'Afrique de demain .

2001 : et au Tchad ?

  • Bilan de la connectivité au Tchad ;
  • Enquête auprès des associations locales pour connaître leurs besoins en TICs ;
  • Représentation de la société civile tchadienne dans les commissions sur l'Internet en Afrique ;
  • Demandes de subventions pour permettre une première vulgarisation des associations tchadiennes aux TIC. La réponse la plus fréquente fit : "le Tchad  reste un pays à risque où il est difficile d'investir. Patientons quelques années".

2002-2004 : les bénévoles noctambules

  • A Ca-Su-Sa, nous n'avons jamais manqué d'initiatives ni d'enthousiame. Le fait de pouvoir donner du temps bénévole à partir de chez soi, grâce à la connexion Internet représentait beaucoup de confort, une meilleure concentration. Nous étions connecté en RTC ce qui coupait le téléphone, et donc participions au forum et conférence électronique surtout de nuit ... pour ne pas pénaliser nos foyer.
  • Nous intervenions à distance, chacun dans son domaine d'expertise, et à son rythme. notre objectif était de connaître les besoins des associations tchadiennes en matière de TICs. Souvent, c'était la première fois qu'un(e) délégué(e)ntervenait pour le Tchad !
  • Nous avons voyagé parfois pour partager notre expérience de ce démarage de l'Internet - trop lent pour l'Afrique.
  • Nous avons aussi lancé le projet Web'Oasis dont vous pourrez lire les détails à la rubrique appropriée.
  • et enfin, nous avons bénéficié des premières formations en ligne ... avec une partie du programme téléchargée bien sûr.

Bilan 2000-04

L'internet nous ouvert des possibles bouleversants de ce côté de l'altantique. La fracture numérique n'était pas un vain mot mais se réduisait chaque année. Confiant que l'Afrique bénéficierait à sa façon de ces technologies, au développement desquels participent sa diaspora, nous avons poursuivi notre action de fond, en attendant d'agir sautrement.

Au Tchad aussi, cela avançait doucement mais surement.